Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Edito > Allumer le feu

Allumer le feu

mercredi 2 janvier 2019, par Louis DAUBIN

Les ventes de voitures aux entreprises subissent un sérieux ralentissement depuis deux mois. C’est assez normal et c’était prévisible. Vous subissez les ravages du fantasme de la « Transition » qui est une lubie.


Les incertitudes fiscales de la TVS et du WLTP, les dégâts humains considérables du 80 km/h ; les oukases folles des écologistes amateurs ; l’ordre venu de on ne sait ou de passer à l’essence très polluantes vos diesels propres ; les conséquences économiques et sociales dramatiques de la perte de confiance dans la capacité des hommes au pouvoir à être des hommes d’état. Des lors, pourquoi iriez-vous engager votre entreprise dans le renouvellement des véhicules de la société dont vous avez la responsabilité ?
Oui, le premier ministre, en engageant la terreur du 80 km/h sur les routes de France, a allumé en juillet le feu de la révolte du peuple de France. La mèche pouvait bruler pour atteindre la dynamite des augmentations des taxes sur le carburant et le cout de chauffage des habitations. Les « territoires » doivent se soumettre aux lumières de la civilisation des grands prêtres du réchauffement climatique. Bienvenu en absurdie ou la pollution décrétée se guérie a coup d’impôts et de taxes sur les indigènes des territoires…
70 % des radars fixes détruits, une crise sociale et économique évidente, une population de travailleurs modestes et jusqu’ici silencieuse, qui se révolte. Une Enarchie calamiteuse de pédanterie confite dans sa suffisance. Et pourtant.
Tous les voyants peuvent rapidement revenir au vert à la condition impérative que nous arrêtions ce discours de la bien pensance écolo qui est une pollution totale. Ce discours des riches bobos des villes face au pauvre citoyen de France. C’est plus qu’une erreur, c’est une faute.
Les entreprises attendent du pouvoir des décisions cohérentes, intelligentes et pérennes. Foin de discours fumeux, foin de COP 32,72 ou 94 ; foin de racket et oui à l’impôt légitime. Et prenons garde. Le prochain président de la république pourrait bien tout balayer de l’écologie nécessaire, pour sortir vainqueur des urnes. Ce serait alors de notre faute.

Louis Daubin

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80